Agriculture et consommation

#1
La Communauté a demandé à un cabinet expert (B&L Evolution) de réaliser un diagnostic de notre territoire, au regard du changement climatique. En quelques graphiques et de façon synthétique : voici ce qui ressort de ce diagnostic, concernant l’agriculture et nos consommations

Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF

A vous de nous dire si cela vous paraît pertinent ; et notamment quels enjeux vous paraissent primordiaux…

Re: Agriculture et consommation

#2
Bonjour,
J'ai une idée dans le sujet de réduire la consommation. Je ne sais pas si j'ai bien placé mon message, comme ce sujet finalement traite de l'alimentation, mais je ne vois pas de sujet plus adapté.
Je suis une mère d'un garçon de 17m et j'ai un deuxième bébé en route :) je voulais attirer l'attention aux produits jetables, lesquels on utilise des tonnes étant parents. Je parle ici surtout des couches jetables et des lingettes. Il en existe des équivalents réutilisable, qui sont aussi faciles à utiliser, beaucoup plus jolis et finalement, plus économiques. Ils n'ont pas beaucoup à voir avec des produits de nos grandes mères. Pas de fuites, lavage en machine, séchage en sèche linge ... De plus, ils contiennent pas de produit chimiques, comme des jetables, alors sont bcp plus saines pour nos bébés. J'en utilise avec très grand succès depuis un an.
Malheureusement, ils nécessitent des gros investissement financiers d'un seul coup - j'estime l'achat de 20-30 changes par bébé. Au contraire, on peut souvent acheter des jetables en promos, mois par mois, qui nous semble moins chère (mais qui n'est pas du tout le cas !).
Je sais que beaucoup de parents ne savent même pas que des couches et lingettes, ou même des serviettes hygiéniques, existent. Dans certaines régions une aide financière est proposé aux parents pour effectuer ce type d'achat - même 100 euros par bébé fait une différence.
Alors mon idée : proposer un programme pareil dans notre agglo ou encore mieux, offrir à chaque nouveauné une couche lavable.
Si des parents ne sont pas intéressés, on peut toujours construire une couche-authèque avec les couches rendus, une pareil de celle de Castelnau-le-Lez ; en proposant l'essai gratuit de plusieurs couches à la fois.
:)

Re: Agriculture et consommation

#3
Pour moi, il faut arrêter de bétonner les terres agricoles, développer une production vivrière locale (dans la mesure du possible) en installant des petits producteurs, abandonner les intrants chimiques polluants : engrais azotés, pesticides, etc. en passant à des pratiques agroécologiques. Il y a déjà un certain nombre de vignes bio et il s'agit que ces pratiques se généralisent. Voir par exemple, le projet Vignes en transition (http://www.vignesentransition.org/).
Pour les huîtres et les moules, difficile de dire si leur culture pourra perdurer dans l'avenir. Chaque malaïgue affaiblit les conchyliculteurs.

Re: Agriculture et consommation

#4
Page 116:
Faiblesses:
Des déchets agricoles non méthanisables (vignes) ou déjà exploités par la filière
Opportunités:
Etude sur la possibilité de produire des CIVE en terrain viticole
Possibilité d'utiliser des engrais non chimiques avec la méthanisation
Menaces:
Erosion des sols (CIVE maintiennent les sols et les nitrates)
Enjeux:
Développer la méthanisation agricole

page 117 : les tracteurs agricoles peuvent ainsi être au bioGNV

page 118 : utilisation d'engrais issus de la méthanisation

Re: Agriculture et consommation

#5
Jolanta a écrit : Bonjour,
J'ai une idée dans le sujet de réduire la consommation. Je ne sais pas si j'ai bien placé mon message, comme ce sujet finalement traite de l'alimentation, mais je ne vois pas de sujet plus adapté.
Je suis une mère d'un garçon de 17m et j'ai un deuxième bébé en route :) je voulais attirer l'attention aux produits jetables, lesquels on utilise des tonnes étant parents. Je parle ici surtout des couches jetables et des lingettes. Il en existe des équivalents réutilisable, qui sont aussi faciles à utiliser, beaucoup plus jolis et finalement, plus économiques. Ils n'ont pas beaucoup à voir avec des produits de nos grandes mères. Pas de fuites, lavage en machine, séchage en sèche linge ... De plus, ils contiennent pas de produit chimiques, comme des jetables, alors sont bcp plus saines pour nos bébés. J'en utilise avec très grand succès depuis un an.
Malheureusement, ils nécessitent des gros investissement financiers d'un seul coup - j'estime l'achat de 20-30 changes par bébé. Au contraire, on peut souvent acheter des jetables en promos, mois par mois, qui nous semble moins chère (mais qui n'est pas du tout le cas !).
Je sais que beaucoup de parents ne savent même pas que des couches et lingettes, ou même des serviettes hygiéniques, existent. Dans certaines régions une aide financière est proposé aux parents pour effectuer ce type d'achat - même 100 euros par bébé fait une différence.
Alors mon idée : proposer un programme pareil dans notre agglo ou encore mieux, offrir à chaque nouveauné une couche lavable.
Si des parents ne sont pas intéressés, on peut toujours construire une couche-authèque avec les couches rendus, une pareil de celle de Castelnau-le-Lez ; en proposant l'essai gratuit de plusieurs couches à la fois.
:)
Bonjour Jolanta,
Il existait à Sète une association de parents Babillages à tout âge, mais elle a cessé son activité. A Frontignan, il existe Planète parents. A Montbazin, les Montbazinous. Il y a sûrement une association où vous pourrez faire part de vos besoins et de vos idées pour mettre en place un système de transmission de couches lavables. Sinon, contactez le collectif Objectif Zéro dechet Sète.
Stéphane
cron